Humanitaire & Courage Civique

Les valeurs enseignées par les Justes de Budapest n’ont pas une seule valeur historique. Le Cercle Carl Lutz soutient des évènements qui font la promotion du courage civique et du droit humanitaire. 

Suivez notre actualité sur Facebook 

desbois

Novembre 2020 : le Cercle Carl Lutz a organisé une conférence en ligne en partenariat avec la CIG, l’ECUJE (Institut Elie Wiesel, Paris), les librairies Payot et l’organisation Yahad in Unum. Près de 300 personnes ont assisté à cet évènement sur Zoom et 1’500 sur Facebook.

Le père Desbois est venu parler de son nouveau livre (Les Larmes du Passeur, Ed. du Rocher).
Le père Desbois est professeur à l’université de Georgetown. On lui doit le concept de « Shoah par balles » en Europe de l’est. Parallèlement, il mène des recherches sur le génocide des Yazidis en Irak. Le père Desbois a reçu de nombreux prix internationaux, dont le prix des droits de l’homme de la Fondation Lantos pour les droits de l’homme et la justice (Washington, D.C.), membre de notre conseil d’administration.

Adiba Qasim, une survivante yazidie, travaille au Centre de politique de sécurité de Genève. Présentée comme un exemple par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, elle a été conférencière aux côtés du Secrétaire général des Nations Unies Guterres en février 2020.

image350x235cropped
Klarsfeld_FB_live

Juin 2020 : le Cercle Carl Lutz, en partenariat avec l’Espace culturel et universitaire juif d’Europe (Institut Elie Wiesel, Paris), a organisé un entretien avec ses Conseils Serge et Beate Klarsfeld, figures exceptionnelles décorées par l’Allemagne et la France.

Près de 3’000 personnes ont participé à cet évènement diffusé en ligne sur Zoom et sur notre page Facebook.

klarsfeld_memoirs
OHCHR_logo

Décembre 2019 : le Cercle Carl Lutz enseigne la figure de Carl Lutz et les Justes de Budapest au sein des programmes officiels du Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits humains.

Dans ce cadre, les membres du Cercle Carl Lutz ont été conviés à une soirée exceptionnelle, en présence de Nadia Murad, Prix Nobel de la Paix.

murad
elysee

Décembre 2019 : le Cercle Carl Lutz a été représenté à l’Elysée, sur invitation du Président français Emmanuel Macron, dans le cadre d’une commémoration de l’UNESCO.

elysee
senat

Juillet 2019 : le Cercle Carl Lutz a été reçu au Sénat, à Paris, pour présenter les activités de l’organisation et trouver des synergies communes. 

senat_2
wash

Octobre 2018 : le Cercle a donné une conférence aux Etats-Unis, à l’Université George Washington, où Carl Lutz a été diplômé et dont il est récipiendaire de la Médaille présidentielle à titre posthume.

Cet évènement, devant un auditoire plein, a vu la participation de délégués suisses, hongrois, israéliens et salvadoriens, ainsi que de nombreuses personnalités américaines, dont des cadres du Département d’Etat. La conférence a été précédée par une allocution de la Présidente de la Tom Lantos Foundation, Représentant de la Californie qui a donné son nom à la commission parlementaire dédiée aux droits humains du Congrès. 

La délégation a également été reçue au Sénat des Etats-Unis.

Lors de ce déplacement, soutenu par l’Ambassade de Suisse aux Etats-Unis, la Tom Lantos Foundation et la USA-Hungary Coalition, le Cercle  a mené des entretiens de recherche au Musée de l’Holocauste de Washington, D.C, et s’est exprimée devant 400 élèves de la prestigieuse Washington International School.

 

wash_2
fed

Février 2018 : La Suisse fédérale a rendu hommage à Carl Lutz en lui dédiant la salle d’état-major du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Cette décision faite suite à une initiative lancée par le Cercle, soutenue par plus de 50 parlementaires du Conseil national et Conseil des Etats, la Fondation Klarfeld, le Centre Simon Wiesenthal, la Commission fédérale contre le racisme, les fédérations juives et protestantes de Suisse ainsi que le Mémorial de la Shoah, à Paris. 

La Salle Carl Lutz se trouve à l’intérieur du Palais fédéral. Apposé au mur, un texte souligne qu’il importe que les valeurs d’humanité et de courage ayant animé Carl Lutz et ses collègues de la Légation de Budapest soient une source d’inspiration pour la Suisse.

L’inauguration de la « Salle Carl Lutz » a eu le privilège de la présence du Conseiller fédéral (Ministre) en charge des affaires étrangères, Ignazio Cassis.

fed_2