Evènements

Le Cercle Carl Lutz a été fondé à Genève, ville internationale dépositaire des conventions scellant le droit humanitaire. Ses membres visent à sensibiliser la société civile, y compris la jeunesse, à l’action humanitaire des Justes de Budapest, qui réunit plusieurs nations neutres, des organisations internationales et des autorités religieuses dans l’opération de sauvetage la plus importante du XXe siècle. Leur effort commun est l’une des pages les plus remarquables de cette période sombre de l’histoire humaine. 

Le Cercle a donné des conférences dans plusieurs pays d’Europe et aux Etats-Unis. Il a mené des projets avec des partenaires reconnus tels que le Mémorial de la Shoah (Paris), le Département fédéral des affaires étrangères (Berne), Yad Vashem (Jérusalem), The Holocaust and United Nations Outreach Programme (New York), le Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau (Cracovie) ou encore l’Université George Washington (Washington, D.C.). Il est également intervenu sur requête de plusieurs Départements de la formation de cantons suisses, ainsi que des institutions scolaires à l’étranger.

Suivez notre actualité sur Facebook 

Le Cercle Carl Lutz organise de nombreux évènements. En 2020, nous serons dans cinq pays. Retrouvez tous nos évènements et nos activités sur notre page social media

Juillet 2020 : le Cercle Carl Lutz a organisé une grande conférence en ligne avec :

Dr. Michael Berenbaum
co-fondateur, U.S. Holocaust Memorial Museum (USHMM)
et le
Dr. Mordecai Paldiel 
a. Directeur, Départment des Justes, Yad Vashem

Un débat de haut niveau mené par le Cercle Carl Lutz (Genève), en partenariat avec la Fondation Sousa Mendes (New York) et l’Université de Miami (Floride)

La conférence a été introduite par l’Ambassadeur de Suisse aux Etats-Unis 

Juin 2020 : le Cercle Carl Lutz, en partenariat avec l’Espace culturel et universitaire juif d’Europe (Institut Elie Wiesel, Paris), a organisé un entretien avec ses Conseils Serge et Beate Klarsfeld, figures exceptionnelles décorées par l’Allemagne et la France.

Près de 3’000 personnes ont participé à cet évènement diffusé en ligne sur Zoom et sur notre page Facebook.

Mai 2020 : le Président et la Secrétaire générale du Cercle Carl Lutz sont devenus membres du comité de pilotage supervisant la rénovation de la « Maison de Verre», située Vadász u. 29, à Budapest (Hongrie). 

La Maison de Verre, joyau architectural, sera remise à son état d’avant-guerre et deviendra un mémorial moderne au coeur de Budapest, à 500 mètres du Parlement et de la Place de la Liberté. 

La Secrétaire générale du Cercle Carl Lutz est la nièce du leader de l’organisation clandestine qui gérait la Maison de Verre. Siègent également dans ce comité la parenté et des descendants de survivants, le Chef historien du Département fédéral suisse des affaires étrangères, la Directrice du Musée juif de Hongrie et le Président du Musée d’Israël.

Mars 2020 : le Cercle Carl Lutz a donné une conférence devant 200 jeunes professionnels de Genève, sur invitation du Département fédéral des affaires étrangères, le Centre d’Accueil de la Genève internationale et l’Office des Nations Unies à Genève. 

Février 2020 : le Cercle Carl Lutz a donné une conférence sur demande de son partenaire, le canton du Valais, à près de 200 élèves du Collège-Lycée de l’Abbaye de Saint-Maurice. 

Janvier 2020 : le Cercle Carl Lutz a organisé une table-ronde en partenariat avec la Haute école pédagogique du canton de Vaud (HEP Vaud), avec Amnesty International Suisse, le Département fédéral des affaires étrangères et la Fondation Paul Grüninger. 

Décembre 2019 : le Cercle Carl Lutz enseigne la figure de Carl Lutz et les Justes de Budapest au sein des programmes officiels du Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits humains.

Dans ce cadre, les membres du Cercle Carl Lutz ont été conviés à une soirée exceptionnelle, en présence de Nadia Murad, Prix Nobel de la Paix.

Décembre 2019 : le Cercle Carl Lutz a été invité par le Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau à donner un séminaire de formation, sur deux jours, à l’ensemble des guides de l’institution (340) à Oscwiecim, en Pologne.

Il s’agissait de la première session consacrée au rôle de la société civile suisse dans la divulgation des Protocoles d’Auschwitz. A l’issue de cette formation, le Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau et le Cercle Carl Lutz ont décidé d’établir un partenariat pour de futures collaborations en 2020. Le Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau accueille 2.3 millions de visiteurs par année.

Le Cercle Carl Lutz a été ensuite invité à publier un article de recherche dans la revue scientifique du Musée, « Memoria ». Ce séminaire a fait l’objet d’un entretien du Cercle pour la télévision suisse, dans l’émission « Forum ».

Décembre 2019 : le Cercle Carl Lutz a été représenté à l’Elysée, sur invitation du Président français Emmanuel Macron, dans le cadre d’une commémoration de l’UNESCO.

Septembre 2019 : le Cercle Carl Lutz a donné une grande conférence à Lausanne, avec des partenaires institutionnels et un discours d’introduction de la Présidente du Conseil d’Etat vaudois.  

Cet évènement, qui a fait salle comble au Casino de Montbenon (300 personnes), était organisé en partenariat avec Yad Vashem et des soutiens institutionnels à Lausanne et Zürich. En préambule, le Cercle a diffusé une vidéo de notre Conseil, Serge Klarsfeld, Envoyé spécial de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide.

Saluée par la presse, la conférence a également été couverte par la radio nationale suisse – RTS. Outre des délégués de plusieurs pays représentés par Carl Lutz à Budapest, nous avons eu le plaisir d’échanger avec les chefs de programmes scolaires.

Juillet 2019 : le Président du Cercle Carl Lutz a été reçu au Sénat, à Paris, pour présenter les activités de l’organisation et trouver des synergies communes. 

Juillet 2019 : le Vice-Président et la Secrétaire générale du Cercle Carl Lutz se sont rendus à Paris pour un entretien avec Serge & Beate Klarsfeld, membres du Conseil du Cercle, célèbres historiens qui ont traduit de nombreux criminels nazis en justice.

Serge Klarsfeld, décoré par la Présidence française, Ambassadeur honoraire de l’UNESCO, est l’une des voix européennes les plus importantes sur la Shoah. Sa femme Beate, décorée de l’Ordre allemand du Mérite, a été proposée comme candidate à la Présidence de l’Allemagne en 2012. 

Juin 2019 : le Cercle Carl Lutz était l’invité d’une soirée à Genève où il a pu présenter ses activités. Les organisateurs avaient dédié une « table Carl Lutz » pour représenter la Suisse.

L’évènement avait comme orateur principal l’a. Premier Ministre du Canada, Stephen Harper. 

Octobre 2018 : le Cercle a donné une conférence aux Etats-Unis, à l’Université George Washington, où Carl Lutz a été diplômé et dont il est récipiendaire de la Médaille présidentielle à titre posthume.

Cet évènement, devant un auditoire plein, a vu la participation de délégués suisses, hongrois, israéliens et salvadoriens, ainsi que de nombreuses personnalités américaines, dont des cadres du Département d’Etat. La conférence a été précédée par une allocution de la Présidente de la Tom Lantos Foundation, Représentant de la Californie qui a donné son nom à la commission parlementaire dédiée aux droits humains du Congrès. 

La délégation a également été reçue au Sénat des Etats-Unis.

Lors de ce déplacement, soutenu par l’Ambassade de Suisse aux Etats-Unis, la Tom Lantos Foundation et la USA-Hungary Coalition, le Cercle  a mené des entretiens de recherche au Musée de l’Holocauste de Washington, D.C, et s’est exprimée devant 400 élèves de la prestigieuse Washington International School.

 

Octobre 2018 : Carl Lutz a été enfin reconnu par la Suisse. Suite à une lettre adressée par le Président du Cercle au Président du Conseil national, Dominique de Buman, un hommage a été rendu à Carl Lutz en séance plénière du Parlement helvétique. Les 200 députés présents se sont levés pour applaudir à l’issue du discours.

« Permettez-nous de rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui savent – envers et contre tout – rester à la hauteur de la dignité d’être humain. » (Dominique de Buman, Président du Conseil national)

 

Octobre 2018 : le Cercle a donné une conférence au Gymnase du Bugnon, à Lausanne, devant une audience de plus de 200 élèves.

Février 2018 : La Suisse fédérale a rendu hommage à Carl Lutz en lui dédiant la salle d’état-major du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Cette décision faite suite à une initiative lancée par le Cercle, soutenue par plus de 50 parlementaires du Conseil national et Conseil des Etats, la Fondation Klarfeld, le Centre Simon Wiesenthal, la Commission fédérale contre le racisme, les fédérations juives et protestantes de Suisse ainsi que le Mémorial de la Shoah, à Paris. 

La Salle Carl Lutz se trouve à l’intérieur du Palais fédéral. Apposé au mur, un texte souligne qu’il importe que les valeurs d’humanité et de courage ayant animé Carl Lutz et ses collègues de la Légation de Budapest soient une source d’inspiration pour la Suisse.

L’inauguration de la « Salle Carl Lutz » a eu le privilège de la présence du Conseiller fédéral (Ministre) en charge des affaires étrangères, Ignazio Cassis.

Février 2018 : le Cercle Carl Lutz a pris part à une conférence devant près de 300 étudiants à l’Université Andrassy de Budapest. 

Précédemment, la délégation a été reçue par l’Ambassadeur de Suisse en Hongrie, le chargé d’affaires des Etats-Unis à Budapest, puis par le Secrétaire d’Etat aux affaires européennes de la Hongrie. 

Novembre 2017 : le Cercle Carl Lutz a été invité à s’exprimer à Copernic, à Paris, devant une audience nombreuse, dont le fils de Simone Veil, le CRIF, le Centre Simon Wiesenthal, l’Ambassadeur de Hongrie, de Suisse et des représentants du Salvador, d’Israël et des Etats-Unis. Le Secrétaire d’Etat aux affaires européennes de la Hongrie avait fait le déplacement et s’est exprimé en préambule. 

Cet évènement, soutenu par l’Ambassade de Suisse en France, a eu également le privilège de la présence d’un Sénateur des Français de l’étranger.

Le Cercle Carl Lutz a reçu à cette occasion le soutien du Président Emmanuel Macron, qui s’est « pleinement associé à cet hommage » dans une lettre adressée au Président du Cercle.